Blog

Publié par Alison Botti

Impression

Catégories : Astuces Email Marketing Mobile
8
Commentaires :

-- 8 Réponses

  • Vincent R. dit :

    très bon article/infographie !

  • masseuro dit :

    Oui mais non !
    Surtout ne pas supprimer du contenu pour les smartphones, c’est justement quelque chose qu’il ne faut pas faire, si c’est si inutile que ça pourquoi est-ce que c’est présent en desktop ?
    Comment avoir accès aux archives et aux contenus connexe quand on a un smartphone ?

  • Rémi dit :

    Bonjour Masseuro !
    Nous avons considéré que « une page mobile = une fonction essentielle ». En situation nomade, l’utilisateur veut aller au plus rapide et obtenir simplement l’information ou le résultat clé.
    Ce qui n’est pas le cas dans un contexte d’affichages plus vastes, type desktop, qui peuvent se permettre de proposer du contenu complémentaire « optionnel » (du cross selling par exemple), plus riche.
    L’exemple typique, et qui fait débat en ce moment, c’est la publicité : un utilisateur mobile, avec des performances limitées (affichage, bande passante, disponibilité), n’est théoriquement, et d’après nous, pas la cible d’un affichage publicitaire.
    Maintenant tout dépend de la stratégie du site ou de l’appli, certaines applications n’ont pas vraiment de fonctionnalité dispensable, dans ce cas le challenge c’est la réorganisation des informations.

  • masseuro dit :

    Pas du tout d’accord, c’est du media query donc le contenu est quand même chargé, il est juste caché, il peut très bien apparaître à la fin de la page. Le temps pour charger reste identique donc aucun de vitesse, juste une perte d’information.
    Situation de mobilité ne signifie pas « peu de temps à accorder à la lecture », sinon personne ne lirait les sites d’actus ou les 300 tweets quotidiens, par exemple dans le bus ou aux toilettes (avouez tout le monde fait ça !). On ne peut pas imaginer à l’avance ce que veut le visiteur.
    Rien n’empêche de mettre en place un système d’accordéon pour les partie annexe, il existe plein de solution.
    Et surtout si au final il n’y a aucun gain de temps car c’est simplement un display:none (oui aucun ! )

  • Louis Molinari dit :

    Bonjour Masseuro,
    La problématique dans l’ensemble regroupe aussi la quantité de contenu.
    Il en va du temps de chargement, point sur lequel je diffère de votre avis, car il existe aujourd’hui de nombreuses façon de coder une page, de manière à ce que certains contenus ne soient pas chargés. Vous trouverez les possibilités dans cet article : http://timkadlec.com/2012/04/media-query-asset-downloading-results/, d’ou notre vue sur l’importance du contenu.
    De plus, il ne faut pas négliger le temps nécessaire pour accéder à un contenu spécifique. En affichant la totalité d’un contenu web classique sur un device mobile, ce qui en effet peut avoir son intérêt, l’utilisateur aura une page gigantesque, avec un trop plein d’information, ce qui résultera 80% du temps à forcer l’utilisateur de trouver l’outil de recherche disponible, afin de trouver un contenu particulier, ce qui n’est pas nécessairement le résultat attendu.
    Aujourd’hui, la plupart des sites de lecture (Twitter, facebook, site d’informations type le Monde, l’Equipe, Le Figaro, etc…) ont leur propre application, due à la quantité d’information présente, pour faciliter la navigation, ainsi que la lecture. Recréer un site de cette ampleur en Responsive représente un travail de Titan, d’où la probable préférence pour une application dédiée à la lecture.
    Le Figaro, lui, ne propose aucun choix, et pointe vers son application directement, si le site est ouvert depuis un mobile, ce qui prouve cette préférence en ce qui concerne l’agencement d’information.
    Si je devais rendre Responsive la Homepage du site du « lemonde.fr », sur mobile, il me faudrait 10 minutes pour scroller tout en bas de la page, tant le contenu est énorme, ce qui rendrai la navigation assez indigeste.
    Bien sur, il ne s’agit pas de cacher 80% du site non plus. Il faut que le navigateur se sente ciblé, au travers de sa plateforme de lecture, en ayant accès aux contenus pertinents, tout en ayant la possibilité de voir la totalité des éléments présents sur une page en quelques ‘glissés de doigts’.

  • Loiseau2nuit dit :

    Complètement d’accord avec Masseuro sur ce coup là. Les éléments sont quand même dans le DOM donc ils sont là. Sauf à ce que le RWD ait été implémenté dans le bon sens (c.a.d celui du « progressive enhancment » plutôt que de la « gracefull degradation ») et encore c’est loin de régler tous les problèmes !

    Pour le cas des images, spécifiquement, ca passerait selon moi par une normalisation et une généralisation du format SVG, si seulement on était sûr qu’il ne reste pas encore tant de brebis galeuses dans les navigateurs internet. Je ne crois pas avoir besoin de citer de nom ;-)

    Sinon belle infographie au demeurant ! Bravo !

  • Rémi dit :

    L’objection au display:none est tout à fait légitime. Le contenu est effectivement quoi qu’il arrive chargé par le client : c’est un début, un peu brutal, mais clairement pas une solution :)
    Cette page de tests sur le sujet est intéressante : http://timkadlec.com/2012/04/media-query-asset-downloading-results/ J’aurais tendance à rejoindre sa conclusion, à savoir s’orienter vers du server-side en cas de réel besoin de suppression de contenu.

Poster un commentaire